Super Street : Racer le tuning auto poussé à l’extrême !!!

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance d’avoir reçu un mail de la part du studio Lion Castle pour tester l’un de leurs nouveaux jeux qui viennent de débarquer (8 novembre 2019) sur la Nintendo Switch. Il s’agit d’un jeu de courses de voitures : Super Street Racer qui est disponible sur l’eShop  à 44,99 euros et également en version boîte au même prix.  Je tiens avant tout à remercier le studio pour l’envoi d’un code, ce qui m’a permis de faire ce test Super Street Racer, c’est quoi ??? Il s’agit d’un jeu de courses, mais pas n’importe quel jeu de course, puisqu’ici, on aura la possibilité de personnaliser notre véhicule de A à Z : pièces moteurs, jantes, pneus, l’intérieure de la voiture et l’extérieur – qui n’a pas rêvé de personnaliser son véhicule à 100% en partant d’une voiture digne d’une épave ??!!!! De partir faire différentes courses et foncer à travers les paysages époustouflants et les villes du monde entier ; sillonner les autoroutes de Tokyo ou bien de brûler la gomme dans le désert du Nevada ou parcourir les rues pittoresques et ensoleillées de Los Angeles ??!! Sur le papier, le jeu est très intéressant, mais une fois manette en mains, que donne ce Super Street Racer sur Nintendo Switch ??

“Super Street : Racer est officiellement agréé par MotorTrend Group, la première marque média mondiale du secteur automobile. Il est soutenu par les plus grandes communautés d’amateurs de tuning telles que Super Street, Hot Important Nights et Speed Society”. 
Avant de se lancer dans la course, il faudra – dans un premier temps – choisir la difficulté parmi 4 choix : facile, moyen, difficile et maximum, puis on aura le choix de faire une petite course d’entrainement qui prend moins d’une minute pour la terminer. L’étape suivante sera beaucoup plus importante puisqu’il faudra acheter une voiture parmi les 8 proposées, enfin plutôt une épave vue l’état des voitures. Une fois la bonne voiture sélectionnée, on débarque sur le menu principal. Différents modes nous seront proposés ici : carrière, course rapide, multijoueur, garage, collection de voitures et pour finir les paramètres.

La personnalisation est poussée à l’extrême !!!
La première chose que j’ai été faire une fois mon bolide choisi, c’est un petit tour dans le garage qui est TRÈS complet dans ce Super Street Racer, mais comme il faut bien sans douter, on ne pourra pas acheter grand chose au tout début. Mais une fois un compte bien rempli, on ne saura vraiment plus où donner de la tête avec toutes les possibilités offertes ici, qui peuvent partir d’une simple amélioration esthétique extérieur : pare-chocs avant et arrière, bas de caisse, capot, prise d’air du toit, becquets, rétroviseurs… ; aux performances : pot d’échappement, le nitro, moteur, turbo, prise d’air, freins… Rajoutez à tout cela la modification des roues, de la couleur, des phares, de l’intérieur de la voiture … Les amoureux de la mécanique passeront des heures et des heures à personnaliser/modifier leur voiture de A à Z. Mine de rien cela fonctionne plutôt bien, je me suis vu passer pas mal de temps dans le garage à rajouter telles ou telles améliorations que ce soit pour avoir plus de puissance ou bien juste esthétique visuelle de la voiture.

Mais avant de se faire plaisir dans le garage, il faut bien entendu gagner de l’argent et pour cela il faut passer dans le mode carrière qui propose différents événements qui partent d’une simple course avec d’autres concurrents (circuit), à une course de temps (time : trial), à une course de démolition (Joyride), à des courses d’élimination (Eliminator), ou bien à des courses contre des boss. On retrouve donc plusieurs événements de course, chaque événement (12 au total) qui correspondent à un championnat disposant de plusieurs courses qu’il faudra réussir pour ainsi débloquer via son XP la suite des événements/championnats. Chaque course lancée dispose d’un podium d’arrivée ” TOP 3″, bien entendu si l’on arrive en n°1 la récompense sera beaucoup plus importante question finance, ainsi qu’en points d’XP que d’arriver en troisième position, bien entendu rien n’empêche de refaire les courses une fois celle-ci terminée.

Dommage que l’on retrouve des soucis techniques comme des ralentissements !!
Concernant la jouabilité, il est très simple de contrôler notre véhicule, joystick pour avancer, une gâchette pour accélérer et l’autre pour freiner, un bouton pour activer le nitro et en autres pour le frein à main, rien de bien compliqué. Le didacticiel du début suffit largement pour  maîtriser à 100% cette jouabilité. La sensation de vitesse est bien présente, je conseille fortement la vue où l’on voit uniquement la route, malheureusement il n’y a pas de vue dite “cockpit”. Après mon agréable surprise sur le mode garage et le mode carrière qui est sympathique avec des courses variées, il fallait bien tomber sur un point beaucoup moins réjouissant, il s’agit de la technique du jeu. Une chose est sûre, le jeu ne brille pas de ce côté-là, les véhicules sont plutôt bien réalisés malgré le manque de finesse, les différents environnements que l’on parcourt ne sont vraiment pas terribles et cela “pique” par moment les yeux. Le titre se rapproche d’un jeu PS2, il manque cruellement de détail ici, on retrouve des retards d’affichages comme par exemple un immeuble qui s’affiche comme par magie à la dernière minute et je ne parle pas des collisions des véhicules, certains moments ma voiture s’est retrouvée démolie par un tout petit rocher (qui passe sous la voiture quand même), au passage où tu fonces sans faire exprès sur un rocher qui fait X10 la taille du précédent, dans ta tête tu te dis je suis foutu et bien non tu passes sans la moindre éraflure…

Rajouter à cela des ralentissements dans certains endroits précis. Si l’on fait abstraction de ces soucis techniques, Super Street Racer est un jeu de course qui reste agréable. Personnellement, j’ai pris un réel plaisir à y jouer. L’ambiance sonore est réussi la musique rythmée colle parfaitement à cet univers course/tuning. Là où je reste sceptique concerne le bruit que font les voitures, si l’on ferme les yeux, on dirait des bruits de mobylettes. La durée de vie est titanesque si vous accrochez au jeu, le fait de pouvoir personnaliser sa voiture de A à Z prendra déjà pas mal de temps, le mode carrière demande lui environ 10 – 15 heures voir un peu plus tout dépend de votre rythme et si l’on compte viser le TOP 1 pour ainsi pouvoir terminer tous les événements/championnats.

Conclusion 
Super Street Racer est un jeu qui aurait pu être excellent s’il n’avait pas loupé le coche sur la partie technique ainsi que la partie audible des moteurs. Le jeu n’est pas très beau, souffre de micros ralentissements, de retards d’affichages et les collisions sont loin d’être réalistes.  En revanche, la personnalisation est poussée à l’extrême ce qui est vraiment TOP et les courses ne manquent pas de rythme.  
Si l’on fait abstraction des soucis techniques (réglé peut-être avec une future mise à jour ???),  j’ai pris plaisir à me lancer dans les courses pour récolter le plus possible d’argent et d’expérience.
Les Plus :                                                   Les Moins :
– La personnalisation                                    – Les problèmes techniques (pas très joli, bugs ).
– La musique                                                      – Le bruit des moteurs qui fait tâche 
– La diversité des courses                           
– La durée de vie   
 
Cet article Super Street : Racer le tuning auto poussé à l’extrême !!! est apparu en premier sur .

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.