Duracell lance la première pile au goût amer pour éviter l’étouffement des enfants

Avec la miniaturisation des appareils électroniques et la multiplication des objets connectés, les piles boutons au lithium sont devenues un objet incontournable du quotidien des Français. Rondes, compactes et de forte puissance, on les retrouve dans de nombreux objets du quotidien (télécommande, pèse-personne, jouet, clés de voiture, appareil photo numérique…). Aujourd’hui, 1 foyer sur 5 achète des piles bouton au lithium au moins une fois par an, le marché porté par la multiplication des appareils électroniques est en forte croissance (+44% en 2019). Mais si elles rendent de grands services, les piles boutons au lithium peuvent aussi représenter un danger pour les jeunes enfants lorsqu’elles sont ingérées. Petites et brillantes, elles attirent l’œil des plus petits qui peuvent être tentés de les mettre à la bouche. Chaque année, en France plus de 1 200 visites à l’hôpital sont liées à l’ingestion des piles boutons au lithium. En plus du risque d’asphyxie, leur ingestion peut causer des dommages irréversibles
à l’organisme.

DURACELL RENFORCE SON ENGAGEMENT SUR LA SÉCURITÉ ET LANCE LA PREMIÈRE PILE AU GOÛT .
Leader de la catégorie des piles alcalines en France et engagé de longue date pour la sécurité de tous, DURACELL a décidé de prendre cette problématique de santé publique à bras le corps. Après avoir été le premier fabricant à lancer un pack sécurité enfant sur les piles boutons au lithium en 2017, Duracell innove et ajoute un nouveau niveau de sécurité pour limiter les risques d’ingestion par les plus petits. Dès janvier 2020, Duracell intègre sur un côté de ses piles boutons au lithium un sticker imbibé de benzoate de dénatonium, la substance la plus amère au monde. Cette substance est déjà utilisée par de nombreux fabricants de produits d’entretien ménagers (dosettes de lessives), cosmétiques (shampoing) et produits de jardinage pour son amertume. Elle est totalement inoffensive en cas de consommation mais peut sauver des vies. Son goût ultra-amer, même en dosage infime, réduit les risques d’ingestion et donc d’intoxication. Son goût, démultiplié pour les enfants, les fait immédiatement et instinctivement recracher la pile!
5 NIVEAUX DE SÉCURITE POUR PRÉVENIR L’INGESTION DES PILES BOUTONS AU LITHIUM
Précurseur, la marque a lancé dès 2017 un grand chantier pour sécuriser les emballages de ces piles boutons au lithium. En travaillant avec des experts de la petite enfance et grâce à un laboratoire R&D en interne, Duracell propose fin 2017 des emballages ultra-sécurisés limitant le risque d’ingestion. En 2018, elle ajoute sur ses emballages et sur ses produits des avertissements consommateurs pour prévenir des risques liés à l’ingestion des piles boutons au lithium.
Aujourd’hui, Duracell est la seule marque à proposer 5 niveaux de sécurité :

 
PLAN SÉCURITÉ ENFANT PAR DURACELL : UNE GRANDE CAMPAGNE DE SENSIBILISATION POUR ALERTER LES FRANÇAIS DES RISQUES LIÉS À L’INGESTION DES PILES BOUTONS AU LITHIUM
Afin d’informer le grand public, et plus spécifiquement les parents et futurs parents, aux dangers liés à l’ingestion des piles boutons au lithium, Duracell lance une grande campagne de sensibilisation intitulée Plan Sécurité Enfant. Avec cette campagne, la marque est la première à s’emparer de ce sujet de santé publique, en plaçant la sécurité des usagers et de leurs enfants au cœur de sa stratégie. Cette campagne de sensibilisation se déroule en deux volets distincts : une
campagne de communication destinée au grand public et une campagne de prévention destinée aux professionnels de la petite enfance.

 
Allez faire un tour sur leur site !!!!
Cet article Duracell lance la première pile au goût amer pour éviter l’étouffement des enfants est apparu en premier sur .

Comments are closed, but trackbacks and pingbacks are open.